Comprendre la complicité Homme/Chien

Cette relation remonte au temps où nous étions exclusivement chasseurs/cueilleurs : à l’époque Paléolithique (entre -18 800 et -32 100 ans).

 

canis-lupus-wolf_p

Dans ce contexte l’homme est amené à chasser pour se nourrir (bisons, rennes …) et suivre les migrations de troupeaux. Loups et Hommes fonctionnent à peut près de façon similaires. En tant que nomades les Hommes abandonnes les entrailles et os des animaux qu’ils chassent pour ne pas s’encombrer. Ce qui profite aux loups. L’Homme possède des outils de chasse évolués et le loup un odorat hors pair qui lui permet de flairer une proie à longue distance. On pense alors que les Hommes on vu cet animal comme intéressant, avec qui il faut coopérer. Le Loup adulte sont sauvage et impossible à apprivoiser par l’Homme on suppose alors que la domestication s’est faites avec des louveteaux égarés ou orphelins, nourris et élever par l’Homme.  Une cinquantaine de génération soumises à l’affluence de l’Homme aura suffit à créer le « chien-loup » une sélection est déjà établie sur les sujet les plus sociable et qui savent donner l’alerte : l’aboiement. La communication Homme/Chien-loup était née. Ils ont peut-être aidé les hommes à abattre de grandes proies. Cette collaboration leur permettant de récupérer des carcasses et des restes. Les Hommes se sont mit ensuite à domestiquer d’autres animaux pour l’élevage, le chien remplissait alors la fonction de gardien de troupeau.

En l’an-1000 est venu le temps de la spécialisation des chiens. Trois principaux types apparaissent alors : les molosses (mastiffs ; Les basset ; lévriers (chasse))

Dans la seconde moitié du 18ème siècle l’élevage scientifique se développe. Le chien se rapproche alors de ce que l’on connaît aujourd’hui, on l’élève et le sélectionne pour son apparence au détriment de ses aptitudes naturelles. Le chien d’utilité, dit de travail laisse alors place au chien « d’exposition » et de compagnie. Est-ce lui rendre service ou « l’aimer » que d’enfermer ce prédateur devant une TV, dans un canapé. Ou le trinqueballer d’expo en expo et de le faire vivre artificiellement à cause d’une sélection dégénérée ? Je vous pose la question. En tout cas quand on regarde un Lhassa apso avec des couettes, un manteau, promené dans une poussette ; Un labrador à son pépère dans le canapé de son papouné, qui se rapproche plus du tonneau à vin que du chien. Quand on regarde tout ces chiens, il ne faut jamais oublié qu’un temps il fût nos concurrents puis compagnons de chasse, près à parcourir des kilomètres pour un morceau de carcasses, un affrontement viril pour assurer sa descendance, et un combat parfois à mort pour un morceau de boyau.

 

http://www.hominides.com/html/actualites/loup-origine-chien-domestique-0769.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Domestication_du_chien

http://www.maxisciences.com/chien/les-premiers-chiens-domestiques-etaient-ils-des-loups-europeens_art31348.html

http://www.academia.edu/4178167/Des_origines_du_chien

 

Eau de mer, sable fin, bénéfices.

Plage et chien font, en général, bon ménage et les bénéfices sont nombreux. Reconnue comme étant la meilleure activité physique pour le chien, la natation est excellente pour le système cardio vasculaire. Cette activité est aérobique (CF : Métabolisme canin).IMGP2154

En effet le corps se voit soulagé de 80% de sa masse, ce qui n’est pas négligeable pour ce qui est des articulations, ligaments et tendons. Courir sur un sol plat demandera un effort plus contraignant pour le corps du chien que de nager quelques mètres, et les bénéfices seront moindres. De plus l’environnement iodé de l’air marin n’est pas négligeable. L’iode est un oligo-élément indispensable à la croissance de l’Homme comme de l’animal. La carence en iode entraine un retard de croissance et divers troubles mentaux. Les populations montagnardes n’ont jamais pu se procurer aisément du sel de mer en raison de son prix. Les cas de difformité et de nanisme étaient donc fréquents parmi les populations paysannes alpines. Dans les Alpes, la population isolée des vallées était beaucoup plus souvent atteinte de désordres liés à la carence en iode.

IMGP2272IMGP2150

Attention toutefois à toujours vous munir d’eau douce pour votre chien, afin de le réhydrater. L’eau très salée de la mer a un effet drainant sur le système digestif, allié à un effort physique de votre compagnon (course, nage …) Vous ne serez pas à l’abri de voir des diarrhées après avoir passé quelque heures sur le littoral.

IMGP2170IMGP2164

A noter aussi le caractère salé et exfoliant du sable, qui, enfouit sous la couche poils de votre compagnon peut devenir irritant. Donc, comme vous, le chien devra être bien rincé à l’eau douce après sa promenade maritime. Plus d’avantages que d’inconvénients, quelques jours dans l’année au bord de la mer seront une véritable cure de jouvence pour vous et votre compagnon.

Un lien en bas de page vous renverra à la liste des plages autorisées aux chiens. Liste non exhaustive, vous trouverez toujours un petit carré de sable tranquille et calme.

http://blog.patawouf.fr/les-plages-autorisees-aux-chiens-en-2014/

IMGP2172   IMGP2174

j’organise un petit concours, pour tenter de remporter un jouet Kong flottant, ainsi qu’un boudin flottant Morin (20€ de lot)  Visible ci-dessous :

boud flott kong flott

1/ Pour participer au concours, très simple, cliquez sur le bouton « jaime » de la page Facebook Chiens et sport. (Afin d’être informé du nom du gagnant)

Jaime das

2/ Afin d’identifier qui participe réellement au concours, arrivé sur cette page Facebook, vous allez partager l’article, puis mettre un commentaire avec la plage ou le lac le plus proche de chez vous.

jaime ptge das

3/ Le concours commence le Mercredi 20 Août et se termine le Dimanche 24 Août à 20H00 précise, plus aucune possibilité de participer après cet instant.

4/ Étant donné que vous avez cliqué sur le bouton jaime vous serez informé du nom du gagnant le lundi 25 Août.

IMGP2213 IMGP2175 IMGP2192 IMGP2203

IMGP2217 IMGP2231 IMGP2233 IMGP2244 IMGP2265 IMGP2272